expo streetart Rillieux – residence spacejunk

5 jours, 5 oeuvres

3 peintures murales& 2 installations dont 2 fresques… et s’est pas fini !

Après une semaine en complète immersion totale dans un appartement T3 de 70m² que j’ai réussi à produire ces oeuvres. C’est dans une barre d’immeuble, composé de 60 logements en plein de coeur de Rilleux la pape que l’histoire a commencé. Spacejunk a répondu à ce projet un peu fou et m’a proposer de customiser un appart entier. L’immeuble voué a être entièrement détruit, va d’abord se voir investir par de nombreux artistes du monde entier pour y peindre des façades monumentales et les apparts dans le cadre du festival street-art Rilleux. Complété par des ateliers, des fresques participatives de Mr S et Heta0ne, un vrai chantier a débuté. Kalouf est passé l’année dernière avec magnifique oiseau et Etien & snek vienne juste d’attaquer la premiere fresque monumentale…

Pour ma part, j’avais préparé des croquis, des esquisses pour chaque pièce mais…heuresement ^^ y’a vraiment du boulot, tellement de détails de recoins, chaque m² inspire … A cette heure j’ai déjà pondu 5 oeuvres en 5 jours mais j’ai envie d’y retourner. J’ai laissé une pièce inachevé, par manque de temps et d’energie ^^, j’ai bien bien dégrossi et vous pouvez visiter une sorte d’expo immersive que je trouve dores et déjà interressante… vous y verrez des oeuvres originale et pas mal de clin d’oeil, je me suis fait plaisir, j’ai rebondi d’un tableau à l’autre… cela fait pas mal d’echo entre les pièces mineure et majeure… aussi avec ma vie perso… C’est drôle, le thème est plus ou moins la « mémoire » en rapport avec la future destruction du lieu et la vie des habitant qui ont vécus. J’ai perdu mon grand père durant la phase de réflexion sur ce projet. Des souvenir ont ressurgis, et ont fait evoluer ma démarche. Après Airt de famille, j’assume le côté installation et sculpture, s’est vraiment enrichissant.

Bref, j’ai développé un côté pratique aussi, meublé l’espace, vide de tout objet, de toute vie, toujours avec l’up-cycling et la reccup, on se refait pas ^^
Je suis hyper content d’avoir trouver certaines astuces graphiques, avec les tableaux du papi récupérés, ré-utilisés pour meubler. C’est devenu complétement conceptuel, des fragments d’une oeuvre se balladent, d’autre se promènent et rappellent ou font echoes à d’autres, laissent des empreintes, des traces… la mémoire, ça donne le tournis…

rilleux-spacejunk street art festival etien graffiti fresque monumentale

le hall /////////////

Des l’entrée, on tombe sur un long couloir rempli de petits recoins. j’y ai peint un de mes pioupiou, oiseaux géométrique caché dans un jeu de clair / obscur dans du feuillage. Entre réalisme et graphique aux codes couleurs vives pose les bases de ma démarches artistiques.

J’ai meublé le mur d’en face avec une icone, idole angélique conservé par mon grand père  la quelle j’ai rajouté les pictos commentaire, like, coeur… comme benediction dans la scène.

Ensuite un recoin m’a interpelé, triangle fermé par une porte, il fallait créer une scénette spécifique pour cet endroit. c’est en cherchant une tapette à souris dans les sous-sol de l’immeuble que j’ai trouvé une lampe de bureau cassée. J’ai réussi à en faire une sorte de scarabé juste en réassemblant les éléments, accroché à m^me la porte, il s’intègre dans un tissage de fil tendu polygonal abstrait. Le sol se jonche de détritus … source de vie potentielle à d’autre créations.

abys²fly residence appartement street-art rillieux végétal insecte metal sculpture scarabé
abys²fly residence appartement street-art rillieux icone idole antique contemporaine vegetale
abys²fly residence appartement street-art rillieux végétal insecte metal sculpture

la cuisine /////////////

abys²fly residence appartement street-art rillieux trois grace sculpture antique contemporaine vegetale banksy bansky rats pochoir

La cuisine est un peu le point de départ de toute ma réflexion sur l’investissement de cet appartement. Enfin résidence, j’ai pu mettre en scène une idée qui a germé il ya longtemps. je voulais jouer sur l’empreinte que laisse un tableau sur un mur lorsqu’on le décroche, aprés un déménagement par exemple. Le concept était de mettre un post-it pour faire croire ou remarquer l’absence du tableau en y ajoutant une touche d’humour, genre, rendez moi mon tableau ! au voleur !…

J’imaginais ensuite que le tableau était dans un coin et ici, ce sont des souris qui partent avec. Comme la référence est flagrante avec notre cher Banksy, j’ai voulu une fois encore faire une référence (erronée) en signant délibérément Bansky, comme un fan qui n’y connais rien ^^ … vous me suivez ?
Je me suis posé de nombreuses question au sujet de ce que devait contenir ce cadre, une tapette à souris, un portrait, une teub… j’ai finalement tranché pour l’humour…

En face, le lavabo arraché laisse apparaitre des vestige de carrelage et de la tuyauterie apparente… Végétalisé cet espace me paraissait évident, joué avec les tuyaux, devenus branches… vous verrez la correspondance avec la pièce adjacente (la salle de bain) prend alors tout son sens.
Une autre oeuvre plus modeste, brute, povera est apparu au sol, lorsque j’ai repeint une horloge oublié en ces lieux. J’aime me servir de ce que je trouve sur place, me servir et optimiser leur potentiel créatif… il y a une pendule dans le salon que j’ai custom, bah oui faut meubler car même… du coup ça a laisse une marque négative au sol (petit echo au cadre volé) et avec deux cailloux et un morceau de brique, voila un visage ludique… l’art dans tout accessible à tous, c’est pas ça le street-art?

abys²fly residence appartement street-art rillieux végétal insecte metal sculpture flower power
residence appartement street-art rillieux végétal insecte metal sculpture

la salle de bain /////////////

abys²fly residence appartement street-art rillieux végétal insecte metal sculpture squelette installation arbre branche

haha, la salle de bain… longue histoire… Des copains fans de trecking m’ont trouvé un squelette de chêvre… quand on l’a trouvé, on a tout de suite pensé à toi ^^ merci les amis même si je sais pas trop comment le prendre… enfin si, maintenant, je sais. S’est une de ses corne cassée qui m’a inspiré cette idée et qui m’a donner l’occasion de poursuivre ma démarche artistique, de la poussée encore, un peu plus loin et d’ouvrir de nouvelles voies. Aprés la chaise devenu arbre dans l’anamorphose de airt de famille, voila l’animal/végétal… une sculpture de mes Métaflaunes où se mèlent os, minéral et végétal… tous fait de ma même matière, carbone, atomes…

Je trouve ça trés poétique, onirique même. Toujours sur le thème de la végétalisation, du « one health » la mort nourrit la vie… Comme je vous le disais, la pièce adjacente donne sur la cuisine que vous découvrez en premier. Aprés avoir vu les fleurs, vous savez maintenant d’où elles poussent. Cette installation me ravie, en place du receptacle prévu pour la baignoire, avec la thématique de l’eau, tout à fait cohérent avec ma recherche esthétique et créative !

residence appartement street-art rillieux végétal

le salon /////////////

abys-rillieux spacejunk lyon fresque murale

Pièce maitresse, le salon est un bel espace lumineux, placé au 2° étage d’un appartement traversant… il a fallu tenir compte des jeux d’ombre et de lumière selon le levé et le couché du soleil…

Un sacré espace même, qu’il a fallu meublé, habillé, rythmé dans une limite de temps donné… encore une fois papi… son souvenir, les tableaux récupérés chez lui… la mémoire, des fragments, des bribes…
Cette fresque murale est devenue une installation. Placés judicieusement et composés avec le dessin et la peinture des 3 Grâces, j’ai réussi a habillé la pièce entière ou presque, la peur du vide évidement…

La fresque se retrouve morcelée, séparée de ses biens, de ses seins. 3 Femmes, 3 muses représentées depuis des siècles et encore et toujours d’actualité. Tiré d’une illustration que j’avais produite il y a quelques temps, j’ai voulu les peindre pour l’occasion. Vestige d’un temps révolu, la sculpture de base a été évidée, pour montrer ce qu’il y a en dedans, du creux, du  vide mais pas seulement.. de la matière, du minéral, du végétal, de l’amour aussi. Chaos organisé, composé, constellé…

Une fois la peinture achevée, j’ai replacé les tableaux face à leurs empreintes, en réserve de blanc ( je ne sais pas encore aujourd’hui s’il méritent un traitement graphique différent ou s’il faut laissé place au blanc, à la simplicité peut-être). La composition s’étend, avec des formes abstraites incluant et intégrant les restes, leurs petits bout éparpillés. J’ai complété les empreintes ou plutôt les reserves de blanc par le tracé du même dessin, comme si on avait passé au scanner certaines zones de la peinture, cela donne un bon effet et c’est super graphique.

au milieu de la pièce trone une porte ouverte sur le sol d’où semble s’échapper de nombreuses branches aux allures de lianes… comme si une autre dimension (végétale) s’invitait dans notre monde… Cela m’a aussi permis de meubler et de combler le vide immense de cette pièce centrale ( ne vous inquiétez pas, les branches utilisées sont des ressources locales ^^ )

On retrouve aussi l’horloge avec mes pioupious, echo à la porte du hall, comme les tableaux vides font echos à celui de la cuisine… tout se recoupe, tout est lié si l’on sait voir les fils…

abys-rillieux spacejunk
abys2fly-rillieux spacejunk lyon fresque murale
abys²fly residence appartement street-art rillieux 3 graces 1gro
abys²fly residence appartement street-art rillieux oiseaux vegetale horloge

la chambre 1 – show must go on ! /////////////

abys²fly residence appartement street-art rillieux végétal guitare instrument bois peinture

Encore un souvenir, un vestige du futur… Lazaro de son prénom, espagnol déraciné a emporté avec lui sa guitare mais la vie continue. J’ai changé de technique ici, pour la peine, traitée de façon croquis, au pinceau et rehaussé à la spray. La guitare cassée reprend vie et abrite d’autres espèces. Encore une fois, s’est un hommage au bois que l’on a utilisé qui redevient arbre, juste retour des choses. La boucle est bouclée, l’economie est bleu, plus que préservée, elle est régénérée.

Vous trouverez aussi dans cette pièce, sous cadres, les croquis et les reflexions qui m’ont habités avant et pendant cette résidence. J’ai à montrer tout le process créatif, qui fait parti selon moi, parti intégrante d’un projet, de sa génèse à sa réalisation. Chaque étape est importante et font foi des étapes et des choix assumés… ou pas ^^

abys²flyresidence appartement street-art rillieux végétal insecte metal sculpture sketchbook
residence appartement street-art rillieux detail oiseau
residence appartement street-art rillieux details guitare sketch

la chambre 2 /////////////

Chambre plongée dans la pénombre et l’obscurité, totalement immersive et peinte du sol au plafond. C’est à partir d’un poster de fleur / flamme trouvé dans cette chambre d’enfant que j’ai voulu travailler. J’en ai fait le coeur de la pièce autour duquel j’ai peint une corole de pétales. Comme une fleur qui s’étend dans laquelle nous pénetrons. Ila fallu adapter la couleur de chaque feuille à celle du poster initial pour garder une cohérence chromatique et jouer avec la lumière, comme si elle naissait de la fleur elle même… une lueur interne en quelque sorte. Il a été trés difficile de peindre le sol avec les sprays qui se bouchent sans arrêt et au plafond, j’ai ms des lunettes ^^

Vers 16h, il y a un rayon de soleil qui passe par la fenêtre presque sur le centre, il faudrait que je verifie si si une fois par an se produit le miracle, que l’inclinaison solaire tombe pile à une date precise comme l’avait fait les ancien Mayas… mais bon, je suis pas encore astronome…

Je voulais développer le motif de feuilles pour qu’on entre entièrement dedans et qu’on soit attiré par la lumière centrale…l’intention est bonne même si je ne suis pas complétement satisfait. L’idée est à développer… J’ai aussi ajouté un poisson volant, sculpté en papier, cela donne du volume à la pièce et un côté aérien intéressant. C’est ça qui est bien dans une résidence comme celle-ci s’est qu’on peut vraiment se lâcher et expérimenter tout ce qui nous passe par la tête

Inauguration de l’appartement fin juin, début juillet
bonnes visites !!!

 

Spacejunk organise tout ça, n’hésitez pas à reserver pour la visite guidée, le porjet se déroule sur un an et le bâtiment sera détruit fin 2023, alors profitez en
Une cinquantaines d’appartement / expo seront investis par autant d’artistes locaux et internationaux
Vous nous retrouverez tous réunis dans un livre édité à l’issue du projet !

rilleux-spacejunk street art festival
residence appartement street-art rillieux maquette
residence appartement street-art rillieux végétal tigre métaflaune abys²fly peinture

Bonne visite…

abys²fly / street – urban art / festival street art  Rillieux / Lyon